Le trail de l’Orangerie de Bonnelles est une course que nous avions inscrite à notre liste de compétitions à faire depuis plusieurs années. Nous étions en effet curieux de participer à ce trail qui, créé il y a seulement six ans, jouit pourtant d’une assez bonne renommée en Île-de-France. Organisée par la commune de Bonnelles, l’épreuve propose deux parcours, l’un de 18 km et 400 mètres de dénivelé positif, l’autre de 39 km et 800 mètres de d+, se déroulant dans le parc Naturel de la Haute Vallée de Chevreuse. Les deux tracés, en boucle autour de la commune de Bonnelles, empruntent essentiellement des sentiers forestiers et proposent des up & down typiques des trails en Île-de-France.

Une fois n’est pas coutume, nous avons choisi de ne pas courir ensemble cette épreuve et donc de nous aligner chacun sur un des tracés, Pauline sur le 18 km, Julian sur le 39 km. Pour Pauline, l’objectif était de participer à sa première compétition de trail et de se confronter à ces types de parcours à la fois spécifiques et exigeants. Pour Julian, cette participation s’inscrivait davantage dans la phase de préparation du prochain Trail du Tour des Fiz, une course nature de montagne qui se déroulera en juillet prochain en Haute-Savoie. Nous vous proposons de revivre en vidéo cette 6ème édition qui s’est déroulée sous un soleil de plomb et une chaleur accablante !

Nos impressions

En dépit des conditions climatiques particulièrement exigeantes, le thermomètre frôlant parfois les 30 degrés, nous avons particulièrement été séduits par cette épreuve, sur différents plans. Le parcours d’abord, se révèle des plus agréable, offrant par moments de magnifiques paysages et panoramas sur la vallée de Chevreuse (notamment sur le 39 km), sans être trop technique. Mais le trail de l’Orangerie de Bonnelles brille surtout par son organisation : balisage parfait (aucun risque de se perdre !), ravitaillements complets et bénévoles nombreux et bienveillants ! En bonus, bières et massages étaient proposés à l’arrivée. Bref, les 50 minutes de route depuis Paris en valent assurément le détour !

Sur un plan plus personnel, Pauline était particulièrement satisfaite de boucler son premier trail, sans encombres, malgré un point de côté handicapant à partir du 14ème km qui l’a obligée à quelque peu ralentir le rythme. Elle finit à une honorable 254ème place, sur 404 participants, et 26ème de sa catégorie. Le bilan est sensiblement identique pour Julian qui, après une première partie de course bien gérée jusqu’au 25ème km, a du composer avec la  chaleur et quelques problèmes digestifs (impossible d’avaler quoique ce soit à partir de la mi-course…) pour rallier l’arrivée… Mais au final, ce fut très rassurant sur le plan de l’endurance et de la gestion des efforts de longue durée ! Il termine, pour sa part, en 65ème position, sur 166 concurrents, et 16ème de sa catégorie.

N’hésitez pas à visiter le site de l’épreuve.

Auteur(s)

Pauline
Julian

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
trackback

[…] de me confronter pour la première fois à une course en montagne. Désormais rodé aux trails en plaine, assez roulants et proposant des parcours en up and down, j’avais décidé cette année de me […]

trackback

[…] des problèmes d’alimentation, notamment à partir du 30ème km, à l’image de sa course sur le Trail de l’orangerie de Bonnelles : impossible d’avaler quoique que ce soit de solide même s’il a réussi à compenser avec du […]