Les accessoires d’hydratation fleurissent ces dernières années dans le monde de la course à pied comme dans celui du trail, les marques faisant preuve de toujours plus de créativité pour nous proposer des produits à la fois innovants et légers. Parmi eux, les ceintures prennent incontestablement une place de plus en plus importante. Il n’est en effet plus rare de voir des coureurs s’afficher avec ces accessoires sur des compétitions, sur route comme en nature, ou encore durant leurs séances d’entraînements du dimanche matin. Il faut dire que la ceinture offre un excellent compromis entre le sac d’hydratation, assez lourd et surtout adapté aux efforts longs, et les solutions minimalistes  – voir archaïques – consistant à coincer sa flask dans son short ou à la prendre à la main. J’ai choisi de vous présenter l’accessoire que j’utilise depuis plusieurs mois – la ceinture Free Belt pro de Compressport – et de vous expliquer en quoi j’aurais désormais du mal à m’en passer :       

Légèreté et confort !

La première qualité de la Free Belt Pro réside incontestablement dans sa légèreté. Avec seulement 63 grammes affichés sur la balance, l’accessoire est sans aucun doute un des plus légers de sa catégorie, ce qui lui permet de rapidement se faire oublier durant l’exercice. J’apprécie ainsi particulièrement de le porter lors des séances de côtes ou les séances d’intensité que j’effectue, lorsque j’ai besoin de m’alléger le plus possible. La quête de minimalisme n’a pourtant pas amené Compressport à rogner sur le confort. Sa couture large et ses fibres extensibles (en polyamide) permettent en effet à la ceinture de parfaitement épouser les lignes du corps durant l’effort et de rester globalement en place durant la course. En réalité, comme ses concurrentes, la ceinture de Compressport ne fait pas de miracles : si la stabilité est parfaitement assurée sur plat et en montée (à moins de la surcharger…), il n’en est pas toujours le cas dans les descentes. Je déconseille ainsi de placer une flask à l’arrière, au risque de devoir faire face à d’importants ballonnements de la ceinture à mesure que la pente va s’incliner. J’en ai  malheureusement fait l’amère expérience durant la Maxirace… Mais il s’agit à bien des égards d’un défaut consubstantiel à ce type d’accessoire.

Simplicité de l’ergonomie et capacité de stockage

L’autre tour de force de la ceinture Free Belt Pro est de proposer une capacité de stockage relativement importante pour ce genre d’accessoire. La marque affiche en effet la possibilité d’emporter jusqu’à 1,2 litres d’eau, ce qui équivaut à plus de deux flasks ! L’innovation réside dans le fait de proposer un seul et unique compartiment (sans coutures et sans séparations) ce qui augmente de facto l’espace de rangement en même temps que cela autorise une grande liberté dans l’agencement des différents accessoires que vous souhaitez emporter. A titre d’exemple, j’ai l’habitude d’emporter à la fois mon smartphone (Un crosscall Trekker X4, très imposant), une flask de 500 ml, une Clif Bar (assez imposante également) ainsi que mes clés durant les séances où j’utilise la Free Belt Pro, ce qui m’était tout simplement impossible avec d’autres modèles de ceintures que j’utilisais auparavant. L’absence de zip et de système de fermeture permet enfin d’accéder facilement et rapidement à ses affaires durant l’exercice. Notons-le pour les éventuels amateurs d’acrobaties: Il n’y a pourtant aucun risque de perdre ses affaires tant l’élasticité de la ceinture permet de maintenir fermement son contenu !                                   

Les systèmes d’attache-bâtons et de porte dossards : les cerises sur le gâteau !

Une des principales raisons pour lesquelles j’apprécie cette ceinture est qu’elle propose un système d’attache-bâtons qui permet d’emporter une paire de bâtons pliables durant les sessions de trail ou de randonnée. Les deux élastiques situés à l’arrière sont sans doute un peu étroits, ce qui peut parfois occasionner une difficulté à insérer ses deux bâtons rapidement, mais garantissent leur bon maintien durant la course. Ses concepteurs ont également eu la très bonne idée de greffer à la ceinture un système de porte-dossard à l’avant, certes très élémentaire (deux ficelles) mais non moins efficace, de quoi rendre la Free Belt Pro indispensable lors de vos compétitions, notamment de trail.                            

En conclusion : Une ceinture polyvalente

Toutes ces qualités font en définitive de la ceinture Compressport Free Belt Pro un accessoire avant tout polyvalent et destiné à l’usage quotidien, que vous pourrez donc porter aussi bien lors de vos sessions entraînements que vos compétitions, qu’elles soient sur route ou en nature, de courte ou de moyenne distances. Elle peut également devenir un accessoire complémentaire à un sac d’hydratation dans le cadre des trails de longues distances et des ultras auxquels vous participerez. C’est ce que j’ai désormais pris l’habitude de faire en l’associant systématiquement à mon Camelbak Ultra Pro. Si le sac me permet, sur ce genre de compétitions de longue distance, de transporter le plus gros de mes affaires (veste, pantalon, lampe frontale…), la ceinture Compressport constitue l’accessoire idéal pour transporter mes bâtons ainsi mes ravitaillements tout en me permettant d’y accéder facilement. A noter enfin que la Free Belt Pro peut tout à fait être utilisée dans la cadre d’autres sports et ainsi convenir aux randonneurs ou aux cyclistes à la recherche d’une solution de rangement complémentaire et/ou minimaliste ! 

Vous pouvez obtenir plus d’informations et/ou acheter la ceinture en cliquant ici

Auteur(s)

Julian

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de